Rechercher
  • Shana Graphics Agency

Bichromie : qu’est-ce que c’est et comment créer un design en deux tons




La bichromie n’est pas seulement un mot rigolo à prononcer, c’est aussi, et même surtout, un synonyme de designs tendance et agréables à regarder.


Si la bichromie a le vent en poupe ces derniers temps, le principe n’est pas nouveau et l’histoire du design regorge d’exemples pour illustrer cela. Malgré le fait que ces designs se limitent à deux couleurs, la bichromie offre des centaines de possibilités pour créer des designs éclectiques et originaux.

Dans cet article, nous vous livrons tous les secrets des designs en deux tons pour que vous puissiez, vous aussi, en profiter.


Qu’est-ce que la bichromie ?



Les designs en doubles tons, comme leur nom l’indique, sont réalisés à partir de deux tons différents. En photographie, on parle de « virage » lorsqu’on traite son tirage pour lui donner une couleur spécifique. Ce procédé s’appelle « toning » en anglais, et consiste à remplacer les gris par deux couleurs (une pour les tons clairs, et l’autre pour les tons foncés).


L’histoire de la bichromie


On a commencé à parler de bichromie depuis l’invention des premiers appareils photo.

Au 19e siècle, la bichromie est particulièrement présente dans les photos sépia, sur lesquelles on retrouve différents tons de marron utilisés en tant que conservateur, mais aussi pour donner un peu de chaleur aux citoyens de l’ère industrielle.

Les tons sépia étaient tellement courants à cette époque que les graphistes de notre époque à nous s’en servent régulièrement pour donner un look vintage aux photos modernes.

Plus tard, lorsque les impressions en couleurs ont vu le jour, la bichromie est principalement devenue un moyen de réduire les coûts. Au lieu d’utiliser le système CMJN (c’est-à-dire à quatre tons), les designs bicolores ont permis aux artistes d’imprimer des images d’excellente qualité à moindre coût. Les affiches des années 60 et 70 ont souvent tiré profit de cette technique, en choisissant des couleurs très contrastantes pour renforcer l’effet psychédélique des designs.


La tendance à la bichromie à l’heure numérique




La bichromie connaît de nos jours un regain de popularité qui a moins à faire avec le coût d’impression qu’avec un parti-pris esthétique.

Il y a tout un tas de raisons à cela. Spotify est souvent vu comme le précurseur de cette résurgence, avec ses campagnes promotionnelles à forte visibilité et qui ont clairement eu un impact de taille.

Mais il faut remonter encore un peu plus dans l’histoire pour trouver l’origine de ce regain d’intérêt : Facebook et Instagram nous ont très rapidement appris à ajouter des filtres à nos photos en jouant sur les tons. Et si certains y trouvaient là l’opportunité idéale pour faire disparaître quelques rides gênantes, les graphistes, eux, y ont vu une opportunité pour jouer sur les couleurs et pousser le principe à l’extrême.


Différents usages de la bichromie


De nos jours, la bichromie est tout d’abord un excellent moyen de modifier des photos pour les intégrer à un design. Il existe tellement de moyens d’utiliser cette technique que nous avons sélectionné les techniques les plus courantes pour vous les présenter ici.


L’image de fond

La plupart des designers trouvent que la bichromie est utile pour les bannières principales des sites web. Les images de fond en deux tons attirent immédiatement l’attention et la simplicité colorimétrique permet également plus de souplesse pour le texte et les boutons.


De la même manière, la bichromie peut être utile pour réaliser des maquettes, une identité de marque ou un logo. Les graphistes choisiront ainsi une photo représentative de la marque en question, modifieront les tons en sélectionnant ce qui les intéresse, et ajouteront le logo par dessus pour le mettre en valeur et lui donner davantage d’impact.




Le point central


Contrairement au fait que les designs en doubles tons sont souvent utilisés pour les images de fond, ils fonctionnent également très bien en tant que point central de l’attention. Le célèbre adage less is more est de mise ici. Lorsque l’on remplace une multitude de couleurs par deux tons seulement, l’image en question devient immédiatement plus percutante.



Tirez profit de cela en utilisant une photo bicolore comme élément principal de votre design. Cette technique fonctionne très bien pour les affiches et pour les couvertures de livre, où l’aspect évocateur de l’image est encore plus important que le texte.


La tranche


La bichromie peut parfois s’avérer trop percutante par rapport à ce que l’on veut accomplir avec son design. Dans ce cas-là, une « tranche » bichromique sur niveaux de gris est une option tout à fait envisageable pour apporter subtilement de la couleur à votre design. Cela permet aussi de créer une direction vectorielle, soit un sens de lecture.


De manière générale, ce style fonctionne bien pour créer un look « corporate » tout en se montrant accessible. Ainsi, on pensera à utiliser cette technique pour des brochures par exemple, pour lesquelles l’esthétique est importante, mais où l’on ne veut pas se montrer trop avant-gardiste pour autant.


La dualité


Grâce à Photoshop, les designs bicolores ne sont plus réduits aux seules méthodes traditionnelles de design (juxtaposition de différentes impressions les unes après les autres). Cela donne également un peu plus de liberté créative aux graphistes. Une image coupée en deux par deux tons distincts n’attirera pas seulement l’attention, mais donnera aussi une connotation de dualité à votre design, bien plus que les techniques traditionnelles de bichromie.










source : https://99designs.fr/blog/tendances/bichromie/


17 vues0 commentaire